LE SITE AU BANDEAU ROUGE
Fragments, chutes et conséquences.

…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Accéder à la zone abonné.e.s
Dernier livre publié : Village
Commander une Nuit à la demande, écrite à la main pour vous.
Conférence, ateliers d'écriture numérique, rencontre en public, passez par la partie "pro", téléchargez les documents, contactez-moi.
Et pour sonoriser un espace, accueillir une performance, voyez aussi L'aiR Nu !
Dernier texte publié le mercredi 22 janvier 2020 :

Sortie de L’Homme heureux

8 janvier 2020

L’Homme heureux sort ce jour, ici, chez Publie.net, il est disponible au format papier dans toute librairie indépendante ou dépendante (version numérique incluse).

Difficile d’exprimer combien je suis heureux de la sortie de ce livre, dont l’écriture fut pour moi de longue haleine. Et combien je suis comblé par le travail éditorial effectué avec Guillaume Vissac et Roxane Lecomte (qu’on a pu suivre un peu sur les réseaux et dans le Carnet de bord, des échanges avec Christine Jeanney et Philippe Aigrain. Et combien je suis soulagé de voir enfin l’objet final, en main (voir tout en bas, la photo de Roxane) : j’ai terminé !

Au moment où le livre, lui, ne fait que commencer son travail. Alors, comme pour Village (), je pense publier ici, sur cette page, à mesure que je les vois passer, les recensions du livre [1], messages, commentaires que je pourrais recevoir, ou voir traîner sur les réseaux, les avis sur les boutiques en ligne.

 

*

dernière mise à jour le 23 janvier 2020

Blocs d’écriture collés au monde
Par François Bon dans son Jeudi Livre, vidéo :

Superbe exemple d’écriture interactive
Par Le Mammouth numérique :

Il faudrait peut-être parler d’écriture algorithmique ou aléatoire. L’auteur Joachim Séné use de ses connaissances en informatique pour créer un genre littéraire où l’algorithme va présenter les mots de manière aléatoire, comme dans un flux de transmission de données dont l’ordre précis se perdrait. Ou plutôt, en se perdant l’ordre d’origine des transmissions offrirait de nouvelles directions possibles à l’amalgame des mots.

Remue.net
Extrait publié le 14 janvier.

 

*

La présentation éditeur sur le site, dont voici un extrait :

L’homme heureux est [...] écrit comme un flux, tendu, circulant dans un câble que se chargent de filer (ou fibrer ?) tout un tissu de tirets cadratins. En cela, c’est plus qu’une expérience littéraire. Commencer à le lire, c’est se trouver happé. Est-ce un roman politique ? Est-ce un roman quantique ? C’est, quoi qu’il en soit, une réponse forte à donner aux effondrements de tout ordre que nous promet chaque jour un peu plus le futur à force d’en souiller le présent.

et la quatrième de couverture ici :

Qui est Robin Sonntag ? Informaticien au sein d’une société secrète, il œuvre à sauvegarder les savoirs de l’humanité via un réseau d’algorithmes répartis sur des millions d’ordinateurs et d’appareils domestiques.

Qui est Alice Barlow ? Celle que Robin ne parvient pas à oublier, et qu’il ne veut pas souiller de sa virilité toxique. Ne pouvant couper aucun pont avec elle dans ce monde hyperconnecté, une idée lui est venue : celle de détruire Internet pour ne plus avoir de lien, même potentiel, avec elle...

Dans ce roman d’un nouveau genre, capable à la fois de faire chanter les protocoles régissant les réseaux immatériels et suivre le cheminement des données giclant de câble en câble, Joachim Séné réalise dans l’écosystème littéraire ce que tout un chacun expérimente en ligne : il fait œuvre de navigation. Dystopie au présent, L’homme heureux synthétise le meilleur et le pire du web encapsulés sous la forme d’un roman à flux tendu qui « écrit les âges sombres du futur avec des bâtons de bergers étrusques ».

*

Sur mon site de renumérisation, Relire, je propose quelques explorations programmées de ce texte : le début, le titre, la ponctuation... Menu par ici.

Vous pouvez cliquez ici en-dessous quand ce sera demandé :

*

*

Franck Queyraud :

Parvenir à nous défaire de tout ce qui nous détermine en utilisant une lentille de Barlow pour grossir tout ce qu’Internet fait à nos vies, telle pourrait être une des portes d’entrée du nouveau roman de Joachim Séné.

Le livre ne questionne pas seulement les usages immodérés de la technologie et leurs perspectives angoissantes mais nous montre comment ce développement de la technologie permet la conservation de toutes les formes de pouvoir comme celle de maintenir les individus sexués dans leurs déterminismes sociaux. Merci à Joachim pour cette plongée introspective à partir des chambres de plage...

Procurez-vous vite ce livre dont le personnage principal fait penser au pompier renégat de Farenheit, tout autant obsédé que lui de sortir d’une société déshumanisée, ici, par les machines, les réseaux numériques ou les algorithmes... Et tenter de devenir un homme heureux... Y parviendra-t-il ?

[1] Ici, qui est l’article Spip numéroté (voir dans la barre d’adresse) 1111, et ce n’est pas du binaire, mais c’est quand même bien, ce numéro d’article.

Mots-clés

informatique (numérique)   écrire   pub   ville  
lien permanent (0 message)
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi
Pour donner une idée:
il y a 1083 textes publiés sur ce site totalisant près de 3334396 signes, c'est à dire environ 2223 pages imprimées, ce qui se vendrait en livre papier (du beau papier) aux alentours de 88.92 €

Tous les tiroirs

Dernière peinture sur Couleurs-Formes
Toutes les archives, classées par année et par mois.
 
2 ? décembre 2019 L’oloé, c’est parfois trouver dans les inadvertances de la fatigue le temps et le lieu d’écrire. C’est lutter contre les envahissements, les coupures et (...) lire la suite…
écrire lire Maurice Blanchot temps
2 ? décembre 2019 Tellement de micro-choses, c’est situé entre travail et ménage, c’est intime et public, domestique et littéraire, ça se tisse comme un grillage à croisillon, de (...) lire la suite…
vernis temps psychanalyse corps
23 décembre 2019 Par où suis-je passé pour arriver ici ? Il y avait dans la ville la rumeur d’un plus grand silence. Le soir les nuages irradient d’un orange urbain. Au volant (...) lire la suite…
route café écrire ville Hélène Gaudy lecture
20 décembre 2019 Un marque-page retrouvé, dans les pages du recueil Retouches de Daniel Boulanger. Un marque-page Richard Serra, de la première exposition Monumenta. Onze ans (...) lire la suite…
travail Daniel Boulanger café villes passagères
19 décembre 2019 C’était un temps de film vu d’une traite, en entier, parce qu’il ne s’arrêtait pas, ne pouvait pas être arrêté, ne marquait aucune pause, et nous non plus, occupé (...) lire la suite…
café jour temps télévision économie politique
17 décembre 2019 Chercher un carnet vierge est impossible dans mes tiroirs. Il y a bien celui-là, quasiment vide, comme d’autres d’ailleurs, mais celui-là est le moins entamé. Ce (...) lire la suite…
temps nuit Hélène Gaudy travail écrire